Née en 1986 à Paris, elle vit et travaille à Montévrain. 
Elle est diplômée de l’Ecole des beaux-arts de Paris en 2020.

L’isolement, la solitude, le corps en rapport avec le monde et avec la condition d’être social…
Mes peintures représentent des individus, seuls ou en groupes restreints, dans des univers et situations miroirs de leur intériorité. Espaces domestiques ou friches industrielles servent de support à la narration, guidée par des impressions formelles et colorées.
Dans un premier temps, un dessin très détaillé détermine la structure de la composition. Puis l’expérience de la peinture, pour elle-même, ouvre à des possibilités sensibles.
Le corps, toujours au centre de mes préoccupations, sert de point de point de convergence vers lequel toute l’expérience tend et trouve du sens. Le corps des autres mais aussi, depuis peu, le mien. Cette mise en scène de moi-même touche à la fois à la singularité de l’intime et à la solitude comme sentiment archaïque et universel.