Née en 1992 à Paris. Elle vit et travaille à Paris.

Diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 2017.

Mes peintures sont souvent des espaces clos, des scènes d’intérieur. Je travaille à partir de sources multiples : photographies que je prends, textures glanées sur Internet, détails d’œuvres… Je peins des objets familiers, des personnes de mon entourage, et tente d’entrelacer cette histoire personnelle à d’autres objets provenant d’époques et de civilisations différentes, j’utilise parfois des codes de représentations issus de l’histoire de la peinture et notamment ceux des Primitifs.

Le fragment m’intéresse depuis longtemps, soit pour lui-même, soit dans une recomposition plus globale, car c’est un morceau d’image qui peut avoir une valeur sacrée. Par ailleurs, certains objets, en apparence ordinaires, prennent à mes yeux une valeur totémique et portent en eux une charge émotionnelle qui ne s’épuise pas à leur contact. La peinture me permet de conserver ce patrimoine imaginaire souvent issu de l’enfance. Je recherche des images sans vitesse, sans instantanéité, mais qui s’écoulent lentement.